• FR
  • 01 40 54 30 04

Follicular Unit Transplant et  Follicular Unit Extraction

 
La FUT (Follicular Unit Transplant ou technique des bandelettes) consiste à prélever une ou plusieurs bandes parallèles de peau chevelue dans la zone donneuse. Les bandes sont soumises à une découpe très fine pouvant séparer chaque bulbe ou unité folliculaire pour la ligne frontale. Les greffons plus gros de deux à trois racines sont préférés pour plus de densité dans les parties dégarnies plus en arrière. Ces bandelettes fournissent un apport important de follicules avec l’inconvénient d’une cicatrice à l’arrière, certes fine et bien cachée par les cheveux mais visible si on se rase le crâne. Le FUT connait très peu de pertes.

La FUE (Follicular Unit Extraction), très demandée actuellement, est un retour aux greffons qui deviennent tellement fins, grâce à des turbines de prélèvement ou des robots. On prélève des greffons contenant un ou deux ou trois bulbes, selon les besoins, dans toute la zone donneuse par de minuscules trous qui se refermeront sans laisser de traces. L’attrait de cette technique vient de ce qu’elle offre l’avantage de greffons très fins sans la grande cicatrice de la FUT, certes fine mais visible si on veut avoir une coupe de cheveux très courte.

Ces deux techniques sont indiquées pour toute alopécie, débutante ou constituée, chez la femme ou chez l’homme quel que soit l’âge, mais en général débutant vers 28/30 ans.

Déroulement de l’intervention

  • Installation anesthésie :Toujours sous anesthésie locale, totalement indolore, en position couchée ou demi assise pour la prise des greffons que ce soit au bistouri pour les bandelettes ou au trocart pour les unité folliculaires, puis assis presque à la verticale pour la réimplantation.
  • Prélèvement dans la zone donneuse :Les bandelettes ou les greffons prélevés sont confiés à des assistantes coupeuses ou trieuses selon qu’on a fait une FUT ou une FUE. Celles-ci à l’aide de loupes à fort grossissement vont couper les bandelettes en évitant soigneusement de traumatiser les bulbes, ou les trier en bons ou mauvais greffons et selon leur nombre de bulbes s’ils ont été prélevés un à un. Elles les laisseront s’imprégner de sérum glacé pour empêcher leur dessèchement, et réduire leurs besoins métaboliques.Pendant un moment, le ou la patiente peut avoir une récréation avec une collation.
  • Implantation : Les greffons peuvent être greffés dans des fentes réalisées à leur dimension et orientées de sorte que le cheveux poussent légèrement obliques comme l’étaient leurs prédécesseurs disparus.
  • Fin d’intervention :Les cheveux ont été humidifiés tout au long de l’intervention. Le plus souvent, on n’a besoin d’aucun pansement ni de traitement post opératoire. Tout au plus, on peut administrer un antalgique léger ou un anti inflammatoire s’il n’y a pas de contre indication.
  • Les suites opératoires :Un œdème est possible pendant un à deux jours surtout après les longues séances.

Un shampooing est possible à partir de deux jours après l’implantation.

Les croutes éventuelles tombent avec le shampoing. Le cheveu implanté peut tomber mais le bulbe reste vivant et donne un nouveau cheveu après 5 à 6 mois.

Ce n’est qu’après un an qu’un résultat fourni et flatteur est acquis.

UN RENDEZ-VOUS ?

Chargement...