• FR
  • 01 40 54 30 04

Avec l’âge, la peau se relâche, c’est comme ça.
On peut se contenter de constater les dégâts.
Ou on peut décider d’agir.

L’un des « bonheurs » de l’âge est la perte progressive des lignes nettes du visage et du corps. L’ovale du visage s’estompe, la peau du dos prend un aspect drapé ou ondulé, les bourrelets apparaissent, les bajoues et le double menton se manifestent, les tissus des bras chutent. Les zones de relâchement de la peau sont toujours les mêmes : le cou, le bas du visage, les bras, les seins, le ventre sous l’ombilic et la face interne des cuisses.

Cela n’arrive pas tout d’un coup, mais graduellement. Tellement lentement que vous ne voyez pas le processus en train de se faire. Lorsqu’il devient visible dans votre miroir, il est déjà très avancé.
Le relâchement cutané s’accentue vers 50 ans, probablement en raison du vieillissement des fibres élastiques, mais il débute bien plus jeune dès 35 ans.

DES CAUSES AGGRAVANTES

Les causes aggravantes sont multiples.
Une exposition solaire excessive accentue le phénomène. Les patientes fumeuses sont également plus rapidement soumises à ce problème, avec en plus l’apparition de cassures au niveau de la peau (rides du fumeur).
Les régimes peuvent aussi prendre part au processus : le relâchement cutané est très rapide après un régime important, voire après un régime « yo-yo ». En effet, la peau réagit de deux manières aux variations de volume : l’étirement ou l’extension.
L’étirement : lorsque l’on prend du poids rapidement la peau s’étire (par étirement des fibres élastiques) en jouant sur sa capacité élastique (des fibres élastiques sont contenues dans la peau). Dans ce cas, après la perte de poids, la peau reprend sa place initiale, généralement sans relâchement cutané, mais il existe un risque important de vergetures, si la capacité élastique de la peau a été brutalement dépassée.
L’extension : lorsque le volume (poids ou œdème ou dilatation progressive de la peau) supplémentaire apparaît plus progressivement, le phénomène d’étirement élastique est associé à une création de peau supplémentaire. Lorsque la patiente perd ce volume supplémentaire, la peau se retend, mais l’excès cutané dû à la synthèse de peau ne disparaît pas, avec l’apparition d’un relâchement cutané, voire de bourrelets de peau.
Il faut aussi noter qu’il y a des variations importantes entre chaque patiente, et même en fonction de l’âge. Le plus caractéristique est l’exemple de la grossesse. Certaines femmes ont des vergetures après une grossesse, d’autre non. Certaines développent un excès cutané, d’autres non. Il n’y a d’ailleurs pas de règle, puisque le relâchement cutané peut être différent à chaque grossesse.

Avant de traiter un relâchement cutané, il faut donc savoir s’il s’agit d’un problème d’étirement ou d’extension. L’étirement peut répondre à un traitement par stimulation du collagène (laser, HIFU Dynamique). Un problème d’extension nécessite souvent d’enlever un excès de peau, et donc nécessite de la chirurgie pour la retendre.

À l’arsenal classique du traitement du relâchement cutané, le Centre Clinic Cryo Esthetic a développé des protocoles personnalisés, en prenant en considération, en plus, le poids du tissu graisseux sous-cutané.
Il n’y a donc pas dans cette matière de solution toute faite, valant pour toutes et pour tous. Il n’y a que des solutions individuelles.

UNE APPROCHE GRADUELLE

Dans le cadre de sa science intégrale de l’anti-âge, le Centre Clinic Cryo Esthetic a développé une approche progressive pour combattre l’aspect visible du relâchement cutané. En suivant une règle essentielle : du moins agressif au plus agressif, en privilégiant toujours la solution la moins invasive.
C’est l’importance du phénomène à corriger qui va déterminer le protocole (ou la combinaison de soins) à envisager : de l’activation par le chauffage (HIFU Dynamique, ultrasons, thermage, etc.) des fibres distendues jusqu’à la chirurgie en cas d’excès de peau, en passant par la prise en compte de l’équilibre hormonal et micro-nutritionnel du tissu cutané – celui-ci, qui relève d’une science fine de la médecine anti-âge, est rarement compris et pris en compte par les professionnels du monde de l’esthétique.

Le Centre Clinic Cryo Esthetic s’est doté des appareils les plus performants actuellement pour prendre en charge le problème du relâchement cutané dans toutes ses dimensions.
Au besoin, un avis chirurgical est proposé dans le bilan initial.

Mais la toute première étape de cette approche progressive, celle la plus à même d’apporter une réponse décisive à la plupart des situations de relâchement cutané, est l’approche à partir de la cryo.

DES CAUSES AGGRAVANTES

Les causes aggravantes sont multiples.
Une exposition solaire excessive accentue le phénomène. Les patientes fumeuses sont également plus rapidement soumises à ce problème, avec en plus l’apparition de cassures au niveau de la peau (rides du fumeur).
Les régimes peuvent aussi prendre part au processus : le relâchement cutané est très rapide après un régime important, voire après un régime « yo-yo ». En effet, la peau réagit de deux manières aux variations de volume : l’étirement ou l’extension.
L’étirement : lorsque l’on prend du poids rapidement la peau s’étire (par étirement des fibres élastiques) en jouant sur sa capacité élastique (des fibres élastiques sont contenues dans la peau). Dans ce cas, après la perte de poids, la peau reprend sa place initiale, généralement sans relâchement cutané, mais il existe un risque important de vergetures, si la capacité élastique de la peau a été brutalement dépassée.
L’extension : lorsque le volume (poids ou œdème ou dilatation progressive de la peau) supplémentaire apparaît plus progressivement, le phénomène d’étirement élastique est associé à une création de peau supplémentaire. Lorsque la patiente perd ce volume supplémentaire, la peau se retend, mais l’excès cutané dû à la synthèse de peau ne disparaît pas, avec l’apparition d’un relâchement cutané, voire de bourrelets de peau.
Il faut aussi noter qu’il y a des variations importantes entre chaque patiente, et même en fonction de l’âge. Le plus caractéristique est l’exemple de la grossesse. Certaines femmes ont des vergetures après une grossesse, d’autre non. Certaines développent un excès cutané, d’autres non. Il n’y a d’ailleurs pas de règle, puisque le relâchement cutané peut être différent à chaque grossesse.

Avant de traiter un relâchement cutané, il faut donc savoir s’il s’agit d’un problème d’étirement ou d’extension. L’étirement peut répondre à un traitement par stimulation du collagène (laser, HIFU Dynamique). Un problème d’extension nécessite souvent d’enlever un excès de peau, et donc nécessite de la chirurgie pour la retendre.

À l’arsenal classique du traitement du relâchement cutané, le Centre Clinic Cryo Esthetic a développé des protocoles personnalisés, en prenant en considération, en plus, le poids du tissu graisseux sous-cutané.
Il n’y a donc pas dans cette matière de solution toute faite, valant pour toutes et pour tous. Il n’y a que des solutions individuelles.

UNE APPROCHE GRADUELLE

Dans le cadre de sa science intégrale de l’anti-âge, le Centre Clinic Cryo Esthetic a développé une approche progressive pour combattre l’aspect visible du relâchement cutané. En suivant une règle essentielle : du moins agressif au plus agressif, en privilégiant toujours la solution la moins invasive.
C’est l’importance du phénomène à corriger qui va déterminer le protocole (ou la combinaison de soins) à envisager : de l’activation par le chauffage (HIFU Dynamique, ultrasons, thermage, etc.) des fibres distendues jusqu’à la chirurgie en cas d’excès de peau, en passant par la prise en compte de l’équilibre hormonal et micro-nutritionnel du tissu cutané – celui-ci, qui relève d’une science fine de la médecine anti-âge, est rarement compris et pris en compte par les professionnels du monde de l’esthétique.

Le Centre Clinic Cryo Esthetic s’est doté des appareils les plus performants actuellement pour prendre en charge le problème du relâchement cutané dans toutes ses dimensions.
Au besoin, un avis chirurgical est proposé dans le bilan initial.

Mais la toute première étape de cette approche progressive, celle la plus à même d’apporter une réponse décisive à la plupart des situations de relâchement cutané, est l’approche à partir de la cryo.

UN RENDEZ-VOUS ?

Chargement...